Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Aller puiser la beauté sous la surface

L'étoile montante du songwriting helvétique Heidi Happy sort "Hiding with the wolves", un troisième album d'une élégance rare, entre lyrisme orchestral et délicatesse folk.

11 avr. 2011, 05:02

"J'étais totalement isolée du monde durant quatre mois, dans une maison au bord d'un lac. L'inspiration, c'était ce que je voyais par la fenêtre, la nature, la neige, le lac..." Pour son troisième album, cap délicat que les critiques assimilent souvent à la maturité artistique, la Lucernoise Heidi Happy - Priska Zemp à la ville - est allée puiser la matière sous la surface tranquille de la conscience. Une vieille maison perdue sur les bords du lac de Constance, une guitare, un piano, un ordinateur, un micro et rien d'autre... Si ce n'est le mystère de la nature à la tombée du jour, les animaux sauvages attirés par la lumière, et enfin le vide et la solitude qui renvoient à soi. Au plus profond.

La voie vers l'inconscient

"Des problèmes personnels que je croyais oubliés depuis longtemps sont revenus à moi. Pour mes deux premiers albums, les circonstances étaient très...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias