Réservé aux abonnés

Lessivé, Jacko a débranché sa Washmachine

Fer de lance d’un certain rock français, le Montheysan d’origine Pascal «Jacko» Blanchet a tiré la prise après dix ans pour se consacrer à sa famille et à la permaculture.

22 mai 2018, 00:01
Le Marécottes le, 11 mai 2018 : Le leader de Jacko and the wasmachine fait une pause et s'occupe de chèvres . ©Sacha Bittel / Le Nouvelliste

Comme Jacques Brel, il a traversé les mers en bateau. L’Atlantique, plus exactement, en 2011, après avoir retapé un voilier. Comme Brel – malade avant chacun de ses récitals –, il a «toujours été anxieux de la scène». Et comme Brel encore, il a tiré sa révérence au sommet de son projet artistique. Fatigué, mais affamé. Un peu brutalement, mais après mûre réflexion et «avec élégance», comme le chantait le monument belge. Pour «aller voir».

«Je veux juste aller pêcher»

Le 4 mai dernier sur la scène d’un Sunset bondé et chauffé à blanc, Jacko – Pascal Blanchet au civil – a tiré la prise d...