Réservé aux abonnés

Les fous préfèrent le couteau à l'en tonnoir

Membre du jury, le cinéaste français Alexandre Courtès a aussi présenté au festival NIFFF "The Incident", un premier film qui fait rimer psychiatrique avec cinématographique.

11 juil. 2012, 00:01
data_art_948362.jpg

Graphiste de formation, Alexandre Courtès s'est fait un nom grâce à ses clips vidéo pour Noir Désir, U2 ou encore White Stripes. En 2011, il passe au cinéma avec un premier long-métrage anxiogène. La même année, invité à participer au film collectif "Les infidèles", il en réalise le meilleur sketch: "Les infidèles anonymes". A l'interview, Courtès confirme qu'il n'est pas du genre à se laisser enfermer dans un genre.

Racontez-nous la genèse de "The Incident"? Comment vous êtes-vous retrouvé à l'asile?

J'ai toujours eu le désir de faire du cinéma. Cela s'est passé de la façon la plus simple. ...