Réservé aux abonnés

Le Rocher dans tous ses états

En ouverture ce soir du 66 e Festival de Cannes, un biopic un brin tapageur sur la première "princesse moderne" interprétée par Nicole Kidman, très classe.

14 mai 2014, 00:01
data_art_2335054.jpg

Le cinéaste Olivier Dahan aime l'hyperbole, l'exagération, le pathos... Trois termes qui ne conviennent guère à la Principauté de Monaco qui couve très discrètement son argent, sans faire de vagues. Après avoir passé Edith Piaf à la moulinette des bons sentiments dans "La môme" (2007), le réalisateur français récidive avec une autre grande figure tragique: Grace Kelly. Star hollywoodienne, elle abandonna sa carrière cinématographique pour épouser le prince Rainier III de Monaco, avant de périr dans un accident de voiture dans les lacets de la Turbie - qui fit fantasmer tous les échotiers de Fr...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois