Le curé le plus célèbre du monde prépare un troisième album

29 millions de personnes ont vu sa vidéo sur Youtube. Le Père Ray Kelly, le curé chanteur qui a repris l'"Hallelujah" de Leonard Cohen lors d'un mariage est devenu en quelques jours le curé le plus célèbre du monde. Et il dit plutôt bien gérer cet intérêt médiatique. Mieux, il prépare un album... son troisième.
18 avr. 2014, 14:15
Ray Kelly, courtisé par de grandes maisons de disques, dit aujourd'hui être sous contrat avec une "grande organisation".

Il aura fallu quatre ans pour que Ray Kelly sorte enfin de l'anonymat. Mais quand la vidéo de ce prêtre catholique nord-irlandais chantant l'irrésistible "Hallelujah" de Leonar Cohen a été publiée sur Youtube, elle s'est répandue comme un virus en quelques jours.

A peine une semaine plus tard, elle totalise déjà plus de 29 millions de vues. Un succès planétaire qui surprend l'homme d'église, interrogé par la BBC, mais qui ne lui monte pas à la tête. "Je gère ça plutôt bien pour le moment, mais c'est la semaine sainte, la plus importante dans le calendrier de l'Eglise, j'ai donc un peu plus de pression pour m'occuper à la fois de ma paroisse et des médias."

Et sa réputation a rapidement fait le tour du monde. "Ce matin (n.d.l.r. jeudi), j'étais à la télévision polonaise via Skype et j'ai fait une interview avec une radio néo-zélandaise. J'ai bientôt un autre entretien pour un magazine et une équipe de télé vient cet après-midi pour tourner un reportage."

Déjà deux albums, un troisième en préparation

Le curé-chanteur n'est pas un débutant. Il a déjà enregistré deux albums. Et il était en train de préparer le troisième quand la renommée lui est tombé dessus. Alors qu'il avait promis que ce serait son dernier, il est désormais courtisé par plusieurs maisons de disques. "J'enregistrais dans le studio d'un gars du coin, mais ça va peut-être changer maintenant. J'ai déjà une réservation avec une grosse organisation."

Ses deux premiers albums, produits à quelques exemplaires sont pratiquement épuisés. Ils pourraient donc rapidement devenir des collectors.

Auparavant, le Père Kelly avait fait partie du "All Priests Show", un spectacle musicale mettant en scène des curés chantants qui avait fait le tour du Royaume-Uni. "On s'était aussi produits à New York ou à Boston", se souvient l'homme d'Eglise, "j'ai toujours aimé chanter, même durant de mes études de théologie, on montait des spectacles avec d'autres étudiants."

Des paroles adaptées

Ce qui est passé inaperçu pour la plupart des non anglophones, c'est le fait que les paroles qu'il chante sur cette vidéo ne sont pas celles de Léonard Cohen. Leur auteur? Lucy Pitts-O'Connor, une petite fille qui avait à l'époque 10 ans et qui avait adapté les mots de Cohen pour le mariage de sa marraine. "Mes profs sont vraiment scotchés de voir l'ampleur que cette histoire a prise", assure Lucy, aujourd'hui âgée de 14 ans."

La vidéo, on l'a dit, a été vue et appréciée par plus de 29 millions de personnes. "Mais il y a une personne importante qui ne m'a pas encore dit si ça lui plaisait, Leonard Cohen. Il n'a pas pris contact avec moi, c'est sûrement bon signe."

La vidéo virale remonte à 2004, mais le Père Kelly continue de "sévir" depuis. C'était le 22 mars dernier: