Le chantier Lascaux 4 lancé sur fond de restrictions budgétaires

Le chantier de Lascaux 4, quatrième réplique de la célèbre grotte préhistorique, a été lancé jeudi en France.
24 avr. 2014, 17:19
French Culture Minister Christine Albanel, left, journalists and scientists look at Lascaux famed cave drawings in southwest France, Friday, July 25, 2008. Clusters of black fungus have been spreading over the drawings said scientists in 2007. The  stains were the latest biological threat to the Lascaux cave drawings, which were discovered in 1940 and are considered one of the finest examples of prehistoric art. Carbon-dating suggests the murals of bulls, felines and other images were created between 15,000 and 17,500 years ago in the caves near Montignac, in the Dordogne region. In 1963, after green algae and other damage appeared, the caves were closed to the public. Only scientists and a few others are allowed to enter at certain times. (AP Photo/Pierre Andrieu, Pool)

La ministre française de la Culture Aurélie Filippetti a lancé jeudi le chantier du Centre international de l'art pariétal de Lascaux. Cette réplique de la célèbre grotte préhistorique subit toutefois elle aussi les conséquences des difficultés budgétaires.

"Lascaux 4" doit permettre permettra aux 400'000 visiteurs prévus chaque année de découvrir dès 2016 le fac-similé complet de la grotte grâce aux technologies de réalité virtuelle. Mais il ne pourra boucler son budget de 57 millions d'euros que grâce au lancement d'une souscription de 5,8 millions d'euros.

Les contraintes budgétaires ont obligé le gouvernement à ramener de 15 à quatre millions d'euros son apport à ce chantier situé à Montignac (Dordogne). La Région Aquitaine et le Département de la Dordogne contribueront chacun à hauteur de 16,6 millions d'euros. L'Union européenne (12 millions) et le futur exploitant (2 millions) complèteront le financement du fac-similé de Lascaux.

Plusieurs répliques

La grotte, dont les peintures et les gravures remontent à environ 18'000 ans, a été découverte en 1940 par quatre adolescents. Après son ouverture en 1948, l'afflux des touristes a eu de telles conséquences sur son état, des moisissures se développant sur ses parois, que le ministre de la Culture André Malraux décida de la fermer au public en 1963.

Une réplique de la grotte représentant les trois quarts de ses fresques fut construite dans la colline à quelques centaines de mètres de lieu original et Lascaux 2 a reçu 250'000 personnes chaque année depuis son ouverture en 1983.

Mais le flot de visiteurs et de véhicules a eu des conséquences sur la colline abritant la grotte originale et il a été décidé de créer Lascaux 4 à un kilomètre environ, un complexe de 11'000 m2 où l'art pariétal mondial et la civilisation de l'Homme de Cro-Magnon seront à l'honneur.

Une exposition itinérante nommée Lascaux 3, fac-similé d'une partie de la grotte en grandeur nature, a quant à elle traversé l'Atlantique depuis son lancement à Bordeaux en octobre 2012 et pris ses quartiers à Chicago et Houston avant de s'installer à Montréal la semaine dernière.