Réservé aux abonnés

La honteuse histoire d'un calvaire

Le drame des enfants suisses arrachés à leurs familles se noue en Emmental. Un film évoquant une page sombre de notre histoire et interprété avec justesse par le jeune acteur bernois Max Hubacher.

18 avr. 2012, 00:01
data_art_787878

En 1985, le réalisateur Fredi M. Murer livrait l'un des sommets du cinéma suisse avec "L'âme soeur" ("Höhenfeuer"), un chef-d'oeuvre planté sur le flanc d'une vallée uranaise, où un paysan appliquait sa loi patriarcale à sa fille et à un "bouèbe" sourd-muet. Aujourd'hui, c'est en Emmental, à partir d'un épisode parmi les plus honteux de notre histoire, que Markus Imboden rappelle l'existence de la misère en Suisse et ses terribles conséquences. "L'enfance volée" ("Der Verdingbug") raconte le calvaire de ces enfants, orphelins ou de parents divorcés, qui, jusque dans les années 1960, ont été pl...