Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

L'imaginaire pour sauver le monde

27 déc. 2012, 00:01
data_art_1290618.jpg

Dans la hotte cinématographique du Père Noël il y a cette année un film sidérant d'audace fiévreuse, mais il est brin caché par des gros cadeaux tapageurs genre "Hobbit" et "Odyssée de Pi", avec lequel il entretient quelques airs de ressemblance qui plaident encore plus en sa faveur.

Premier long-métrage de Benh Zeitlin, un jeune cinéaste new-yorkais de tout juste trente ans, "Les bêtes du sud sauvage" s'attache aux pas de Hushpuppy, une gamine de six ans, qui tente de se débrouiller en Louisiane, dans un bayou déliquescent, en proie à une dévastation aussi bien sociale (les expulsions dues aux "subprimes") que naturelle (la pollution). Jusqu'au jour où, pour sauver son père malade du coeur, la fillette, orpheline de mère, se laisse dériver sur les eaux gonflées par l'ouragan Katrina...

Récompensé au Festival de Sundance et à Cannes où il a remporté la prestigieuse Caméra d'or, un prix attribué à...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias