Réservé aux abonnés

L'affreux Dupontel tel qu'en lui-même

16 oct. 2013, 00:01
data_art_1884201.jpg

A la fois acteur et réalisateur, Albert Dupontel mène une double carrière qui ne laisse personne indifférent. Très inégal quand il joue dans les films des autres, il alterne sans vergogne le meilleur ("Louise-Michel" de Benoît Delépine et Gustave Kervern, "L'ennemi intime" de Florent Emilio Siri) et le pire ("Odette Toulemonde" d'Eric-Emmanuel Schmitt, "Deux jours à tuer" de Jean Becker).

Réalisateur, Dupontel occupe une place à part dans le paysage de plus en plus propret du cinéma français. De "Bernie" (1996), son premier long métrage, à "Enfermés dehors" (2006) en passant par "Le créateur"...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois