Réservé aux abonnés

«J’avais envie d’écrire sur l’internet...»

L’auteure genevoise écrit son livre le plus romanesque avec «Une toile large comme le monde» et explore l’impact écologique d’internet. Choral et passionnant.

11 sept. 2017, 23:07
/ Màj. le 12 sept. 2017 à 00:01
aude seigne auteure suisse

Une créatrice de cosmétiques maison en ménage avec ses deux colocataires, un ingénieur portuaire chinois qui gère le déplacement de quelque 90000 conteneurs polychromes, la directrice d’une ONG passionnée par la protection de l’environnement, une informaticienne, tous sont en lien, réel ou virtuel, et s’interrogent sur la place d’internet dans leur vie et dans le monde. L’un pense qu’il lui a enlevé son fils, l’autre est victime d’un piratage. Et au milieu de l’océan passe un câble qui donne le prétexte à des pages saisissantes sur la beauté cachée des fonds marins.

Comment est né «Une toile l...