Réservé aux abonnés

Gros coup de bluff au pays de l'esbroufe

05 févr. 2014, 00:01
data_art_2109654.jpg

Le New-Yorkais David O. Russell fait montre d'un talent remarquable en s'appropriant, film après film, les motifs clas siques du cinéma américain. Après un drôle de film de guerre, "Les rois du désert" (2000), où il remontait avec insolence le moral des troupes, il a réalisé une comédie pseudo-philosophique jubilatoire, "J'adore Hucabees" (2003), un film de boxe trash, "Fighter" (2011), et une romance moderne et déjantée, "Happiness Therapy" (2012).

Le voici de retour avec un polar qui entremêle le film d'escrocs, de hold-up et de mafia, et dont les quatre acteurs principaux, bluffants de jus...