Réservé aux abonnés

Conte sans merveille

Premier film ambitieux, «Les enfants de Timpelbach» lorgne vers Tim Burton et Terry Gilliam sans approcher ces modèles.

17 déc. 2008, 05:01

Eh bien il commence fort, Nicolas Bary. Pour son premier long métrage, après quelques courts et films publicitaires, le jeune homme de 28 ans s'attaque à un classique de la littérature enfantine, «Les enfants de Timpelbach». Revendique des références visuelles aussi fortes que Tim Burton, Terry Gilliam ou Jean-Pierre Jeunet. S'offre, outre un casting essentiellement formé de gosses (certains épatants), les apparitions de Gérard Depardieu et Carole Bouquet - Dimitri Rassam, le fils de l'actrice, étant le producteu...