Le festival international de films de Fribourg projette 120 pellicules

Le FIFF ouvre ses portes samedi à Fribourg en présence du conseiller fédéral Alain Berset. Près de 120 films projetés.

23 mars 2012, 10:03
fiff

Près de 120 films attendent les amateurs de cinéma à Fribourg. Le Festival international de films de Fribourg (FIFF) ouvre officiellement ses portes samedi soir en présence du conseiller fédéral Alain Berset. Il les refermera le 31 mars.

Fidèle à sa tradition, le FIFF a pour vocation de rendre accessibles au public des réalisations qui trouvent rarement ou pas du tout leur place dans le système de distribution traditionnel. Mais la priorité du FIFF est de montrer avant tout de bons films.

Selon le mot du nouveau directeur Thierry Jobin citant François Truffaut: "Un film populaire raté vaut toujours mieux qu'un film d'auteur raté".

Que des premières en compétition

Cette année, douze films se disputeront le Regard d'Or, le Grand Prix du FIFF, doté de 30'000 francs: des productions récentes en provenance d'Amérique Latine, d'Asie et d'Afrique, les contrées de prédilection du FIFF. Les films en compétition sont tous des premières suisses ou internationales.

Certains sont peu connus, d'autres, comme le dernier film du Chinois Wang Xiaoshuai "11 Flowers", ont déjà été primés plusieurs fois dans des festivals internationaux. Plusieurs cinéastes feront le déplacement à Fribourg pour défendre leurs oeuvres en personne.

La compétition internationale et celle de courts métrages sont les points forts de la programmation du festival. Elles sont complétées par des sections parallèles thématiques qui proposent chaque année une orientation nouvelle.

Par exemple la section "Décryptage", au sein de laquelle un thème de société actuel sera décortiqué. Cette année, l'attention est portée à l'image de l'islam en Occident.

Le Liban au programme de Chappatte

Autre thème: le cinéma des diasporas. A cette occasion une personnalité présente des souvenirs cinématographiques liés à son pays d'origine. Cette année, c'est le dessinateur de presse Patrick Chappatte qui propose une série de films du Liban.

A la rubrique cinéma de genre, c'est le western qui est à l'honneur. Le film d'ouverture samedi soir "Salt" de l'Argentin Diego Rougier fait partie des 15 films proposés à cette enseigne.

La section "Nouveau territoire" est consacrée au Bangladesh. Huit films permettent de porter un regard multiple sur ce pays, tour à tour inspirés par la tradition rurale, romantiques ou politiques.

Films d'animation

Dans la section "Sur la carte de", un cinéaste dessine sa carte cinématographique personnelle. Pour 2012, c'est le doyen de l'animation suisse, Georges Schwizgebel, qui a concocté un tour du monde de l'animation.

Un hommage sera rendu au producteur jurassien Pierre-Alain Meier, inlassable jeteur de ponts entre l'Afrique et le Nord. La preuve, si nécessaire, que la promotion de cinémas de pays en développement ou de cinématographies minoritaires reste une priorité du FIFF.