Carnet noir: l'écrivain chaux-de-fonnier d'origine vaudoise Yves Velan est décédé à 91 ans

Yves Velan a définitivement cessé d'écrire. L'écrivain chaux-de-fonnier, originaire de Bassins, dans le canton de Vaud, est décédé à l'âge de 91 ans. Son oeuvre est aussi rare qu'exigeante.

08 mai 2017, 22:05
Yves Velan (tout à gauche) avait reçu de nombreux prix.

L'écrivain d'origine vaudoise Yves Velan est décédé samedi à La Chaux-de-Fonds (NE) dans sa 91e année, a annoncé lundi sa famille. Auteur d'une oeuvre rare mais exigeante, il avait notamment reçu le Grand Prix C.-F. Ramuz.

Né en 1925 en France, Yves Velan a passé la seconde partie de son enfance dans le canton de Vaud et étudié les Lettres à l'Université de Lausanne. Participant au lancement de la revue "Rencontre", il s'est affirmé comme un écrivain de gauche, engagé et polémique.

Son oeuvre romanesque comprend "Je" (1959), "La Statue de Condillac retouchée" (1973) et "Soft Goulag" (1977). A côté de l'écriture, il a enseigné la littérature jusqu'à sa retraite en 1991 au gymnase de La Chaux-de-Fonds, où il s'était installé après avoir été exclu de l'enseignement du Canton de Vaud.

Yves Velan a reçu en 1990 le Grand Prix Charles-Ferdinand Ramuz. Il a également été honoré du prix de littérature du canton de Neuchâtel en 1993. La laudatio évoquait "une oeuvre rare, souvent difficile, mais habitée par un perpétuel souci esthétique, et en permanente réflexion sur elle-même".

Outre trois romans, il a écrit un pamphlet et un conte, ainsi que de nombreuses critiques publiées en Suisse, en France et aux Etats-Unis, où il a également enseigné la littérature française à l'Université d'Illinois.