Réservé aux abonnés 8

"C'est la colère à Paléo ou quoi"

19 juil. 2012, 00:01
data_art_964469.jpg

GRANDE SCENE Black Lion Genocide

Vincent Veillon était déchaîné, hier sur la plaine de l'Asse.

" On devait pas être là, mais après avoir réfléchi, on a dit d'ac'. On se réjouit! Mais on va faire un concert pas tant long, parce que faut pas déconner, on est en vacances. " Stève Berclaz, guitariste invétéré du groupe Black Lion Genocide, annonçait la couleur au moment d'évoquer la présence des siens en tant qu'invités surprise du 37 e Paléo festival.

Comme prévu, le groupe valaisan n'a pas " tant " duré. Cinq minutes pour être exact. Le temps pour les deux Vincent (Kucholl et Veillon), de l'...