Bertrand Cantat, ni à Paléo ni ailleurs cet été

Le chanteur bordelais a annoncé se retirer de tous les festivals d’été «afin de mettre fin à toutes les polémiques et faire cesser les pressions sur les organisateurs». Et ce alors que l'enquête sur le suicide de son ex-femme pourrait être relancée.
20 mars 2018, 16:10
Bertrand Cantat ne se produira pas en festival cet été. Le reste de sa tournée, qui passera par Lausanne les 19 et 20 avril prochain, n'est pas concerné par cette décision.

Bertrand Cantat ne sera pas à Paléo. Beaucoup se posaient la question de savoir si l’ancien leader de Noir Désir, condamné en 2003 pour le meurtre de sa compagne, l’actrice Marie Trintignant, foulerait de nouveau la plaine de l’Asse – une septième fois, après cinq concerts des Noir Déz’ (en 89, 93, 97, 2000 et 2002) et un de Détroit, en 2014. 

>> A lire aussi: Une édition du Paléo Festival qui vise la cohérence

Beaucoup se posaient la question, mais les opposants comme les partisans du retour de Cantat sur scène n’ont pas eu à attendre la conférence de presse de ce mardi pour être fixés. La semaine dernière, le rocker bordelais, qui a sorti le 1er décembre un premier album en son nom, publiait sur Facebook une lettre annonçant sa décision de «retirer (le) projet de tous les festivals d’été» afin de «mettre fin à toutes les polémiques et faire cesser les pressions sur les organisateurs». 

Le chanteur revendique «le droit à la réinsertion»

Affirmant «renouvel(ler) (sa) compassion la plus sincère, profonde et totale à la famille et aux proches de Marie», Bertrand Cantat revendiquait dans son message, «au même titre que n’importe quel citoyen, le droit à la réinsertion», le «droit d’exercer (s)on métier (..)» et «le droit pour le public de se rendre à (s)es concerts et d’écouter (s)a musique». 

Une supplémentaire à Lausanne en avril

Si elle n’est pas concernée par cette décision touchant aux raouts estivaux, le reste de la tournée entamée le 1er mars dernier n’en est pas pour autant un long fleuve tranquille. Entre annulations des organisateurs, pétitions demandant son retrait et heurts aux abords de certaines salles, Cantat vit un «tour» compliqué – avec quelques motifs de satisfaction toutefois, dont une supplémentaire aux Docks à Lausanne (les 19 et 20 avril prochain). 

L'enquête sur le suicide de son ex-femme relancée?

Et cela alors que l’on apprenait, ce week-end, que l’ancienne avocate Yael Mellul voulait relancer l’enquête sur le suicide, en 2010, de Krisztina Rády, ex-épouse du chanteur. Selon le «Journal du Dimanche», celle qui est présidente de l’association Femme & Libre a communiqué au parquet de Bordeaux «des pièces permettant d’établir les violences exercées par Bertrand Cantat sur Krisztina Rády».

par Patrice Genet