Réservé aux abonnés

Becker fait son Cinéma

Avec «La tête en friche», long métrage sur une rencontre qui change une vie, Jean Becker continue de revendiquer le côté «fleur bleue» de son oeuvre.
02 août 2015, 19:19

A 77 ans, Jean Becker a conservé tout son enthousiasme pour le cinéma. Le réalisateur de «L'été meurtrier» continue de tourner la manivelle. Mercredi, il sort «La tête en friche», une jolie histoire de rencontre entre un homme presque analphabète - campé par Gérard Depardieu - et une vieille dame cultivée qui va bouleverser sa vie (voir l'encadré). Un film tiré du roman de Marie-Sabine Roger.

De passage en Suisse romande, Jean Becker, souvent bousculé par la critique qui lui reproche ses «gentils films de grand-papa», défend son cinéma à lui.

La présence au générique de Gérard Depardieu vous a-t...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois