Réservé aux abonnés

Aller voir ailleurs si on s'y trouve

C'est au Japon qu'Olivier Adam a puisé la matière de son nouveau roman, «Le coeur régulier».

20 août 2010, 05:01

On l'avait prévenu: Tu verras, le Japon, c'est un dépaysement dingue. Olivier Adam est parti (en résidence à la Villa Kujoyama, à Kyoto, sorte de Villa Médicis à l'orientale), il a vu, il a ressenti, il a écrit. Mais pour ce qui est du dépaysement, ça non. «J'ai eu le sentiment de tout reconnaître», confie l'auteur de «A l'abri de rien», féru de littérature et de cinéma japonais. «Je me suis senti chez moi, j'ai ressenti une sorte d'apaisement.»

Le titre du livr...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois