Réservé aux abonnés

A l'est, du nouveau

«L'affaire Farewell» revient sur une importante histoire d'espionnage peu connue du grand public. Ou quand la Guerre froide renaît dans un film réaliste signé Christian Carion.

23 sept. 2009, 05:02

A l'époque, l'affaire a moins défrayé la chronique que celle du Rainbow Warrior, pourtant, «L'affaire Farewell» a marqué un tournant dans l'histoire. Au début des années 80, un colonel russe qui transmettait des informations ultra confidentielles aux Occidentaux a largement contribué à faire évoluer le destin de son pays. Cette affaire a inspiré le cinéaste Christian Carion, qui réunit à l'écran Guillaume Canet et Emir Kustrurica pour raconter cette histoire.

Le colonel du KGB, Sergue&...