Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

A côté de la cible

05 mars 2008, 05:02

L'intention était louable: rendre hommage aux femmes de la Résistance. Le casting plutôt haut de gamme: Sophie Marceau, Julie Depardieu, Marie Gillain et Déborah François (la découverte de «L'enfant» des frères Dardenne). Le réalisateur: Jean-Paul Salomé. Aïe, c'est là que les choses commencent à se gâter puisqu'il s'agit de l'homme qui a commis un des pires films français de ces dix dernières années «Belphégor», ainsi que le très oubliable «Arsène Lupin».

Pour «Les femmes de l'ombre», Jean-Paul Salomé met en veilleuse son goût de l'esbroufe, ce qui est déjà pas mal. Mais sa réalisation reste bien laborieuse et il faut lutter pour arriver sans attaque de paupières au bout des deux heures de projection.

Commando choc

Le scénario présente les résistantes sous un jour plutôt original. Ici, pas de jeunes filles en fleur au corsage (rem)bourré de messages, franchissant à vélo des barrages nazis. Mais des femmes qui sont des...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias