Réservé aux abonnés

«Je ne cherche pas à choquer»

Une scène de torture dans une cave, très stylée et érudite, qui joue avec la réalité et la fiction, la langue et l’écriture, c’est «Ciao connard», le nouveau roman de l’écrivain genevois. «Je ne cherche pas à choquer»

24 mai 2016, 07:02
Page livres Forian Eglin. DR

Mais qui est cet homme qui met ses entrailles sur la table? Et qui est celui qui lui ouvre le ventre avec une plume de luxe japonaise? Ne se ressemblent-ils pas un peu? L’un est auteur, l’autre le personnage de ses livres, ou serait-ce l’inverse? Avec une subtilité aussi raffinée que les tortures imposées à ses personnages, et un flegme très britannique, Florian Eglin questionne les liens qui unissent l’écrivain et son personnage, dans un style dont le ton est donné par le titre: avec désinvolture, il mêle magnificence et grossièreté.

Quel est votre rapport avec votre personnage?

Quand je comme...