Course de l'Escalade: Abraham Kipyatich s'impose

Le Kenyan Abraham Kipyatich, 20 ans, a remporté samedi la 36e course de l'Escalade à Genève. Chez les dames, la Suissesse Magali Di Marco a terminé au 12e rang.

07 déc. 2013, 17:04
Abraham Kipyatich of Kenya runs on his way to win the men's elite category during the 36th Escalade street course in Geneva, Switzerland, Saturday, December 7, 2013. (KEYSTONE/Martial Trezzini)

Pour son premier voyage en dehors du Kenya, Abraham Kipyatich s'est imposé de façon souveraine à la 36e course de l'Escalade à Genève, une preuve de plus de l'insondable richesse du réservoir kényan. Ce jeune homme de 20 ans n'avait jamais disputé la moindre course sur route avant samedi. Sa compatriote Cynthia Kosgei l'a emporté chez les dames.

La fête était partout dans les rues de la vieille ville, éclairée par un magnifique soleil de fin d'automne et égayée par la présence d'un public considérable venu applaudir les 33'695 participants. Mais la star du jour était... un parfait inconnu. Abraham Kipyatich est un pur joyau, comme la Vallée du Rift en recèle des centaines voire des milliers. Son manager allemand, Alexander Hempel, l'avait repéré lors d'un cross réservé aux jeunes talents en février dernier.

"J'avais été impressionné par sa foulée. J'ai donc entrepris les démarches pour lui obtenir un visa, qu'il a reçu jeudi deux jours avant la course. Le temps de lui trouver un vol, Abraham est arrivé la veille au soir en Europe (à Francfort), et il courait sa première course hors de son pays", explique Hempel. Kipyatich n'était même jamais sorti de la vallée du Rift auparavant...

Sa performance est étincelante. En 20'55 pour les 7,25 km, le Kényan a battu de 16'' son compatriote Patrick Ereng, qui s'était offert le scalp une semaine plus tôt du recordman du monde du marathon Wilson Kipsang dans une course aux Pays-Pas. "J'étais un peu fatigué", a reconnu Ereng. Premier Suisse, le Genevois Alexandre Roch s'est classé 22e à 1'38.

Chez les dames, une partie des meilleures Suissesses étaient absentes mais cela n'enlève rien à la bonne course de la marathonienne Magali Di Marco, 12e et première Helvète. Cynthia Kosgei l'a emporté dans un sprint à couper le souffle (15'54''8 pour 4,79 km) avec deux dixièmes d'avance sur sa compatriote kényane Jane Muia, victorieuse en 2012.