courrier des lecteurs

Rhône 3 = Trois fois faux!

27 mai 2013

Un Conseiller d'Etat mal à l'aise, le col en bataille, la cravate encore plus et le visage transpirant, ainsi que le verbe énervé… Voilà une image d'un débat sur Rhône 3 au Grand Conseil! Problèmes énergétiques. Protection de la population et des sols. Sauvegarde des terres agricoles et industrielle, etc. Et toujours les mêmes réponses, c'est grave! Voulons-nous encore une fois dépendre des dictats écologiques et fédéraux? Le Rhône est une richesse pour le Valais. Sa plaine aussi. Alors creusons le lit du Rhône, renforçons les digues, mettons des barrages au fil de l'eau… Oui car avec cela nous n'allons pas amputer des terres agricoles, nous allons sauver des espaces constructibles pour l'industrie et pour le développement harmonieux des collectivités et pour la protection de notre population. Gardons des espaces verts et faisons des échelles à poissons, protégeons la nature mais pas au détriment de notre futur et celui de nos enfants et petit enfants… Nous avons besoin de nos maraîchers, de nos agriculteurs, de nos producteurs de fruits, ne les sacrifions pas sur l'autel de Rhône 3… Ne détruisons pas ce que nos ainés ont fait pour que cette plaine fasse du Valais un pays merveilleux, toujours en marche vers sa liberté, celle d'entreprendre et non de dépendre. Travaillons tous ensemble pour trouver la solution optimale et non une solution qui ne satisfait personne ou presque. Alors Messieurs et Mesdames les élus… Au travail !
par Bernard Pignat, Vouvry