courrier des lecteurs

Le salaire des enseignants du CO…

17 mai 2013

Voilà un thème qui fait vite réagir, le salaire des enseignants! Permettez, quelques précisions. Contrairement à ce qu'a écrit «Le Nouvelliste», nous ne faisons aucune interprétation de la loi. Nous n'avons jamais conclu à une promesse d'augmentation salariale. Nous sommes pleinement conscients qu'un réexamen de l'échelle salariale n'est qu'une première étape et que le parcours qui nous attend ressemblera plus à un chemin de muletiers qu'à Hollywood Boulevard. Nous demandons une revalorisation parce que le métier souffre d'un manque d'attractivité sévère, particulièrement dans le Haut-Valais, où, depuis plusieurs années, les enseignants du primaire sont appelés à combler les rangs du secondaire 1. Ces sept prochaines années, ce n'est pas moins de 176 enseignants des CO du Valais romand qui prendront leur retraite. Il faudra attirer beaucoup de jeunes gens qualifiés pour les remplacer. Des jeunes qui, pour la plupart, accompliront au moins six années de formations après leur maturité gymnasiale. Je précise encore à propos des montants des salaires publiés dans vos colonnes, qu'il s'agit du montant brut et que, pour une formation de 6 ans dans le tertiaire, il ne crève pas le plafond.
par Gilles Saillen, président AVECO