courrier des lecteurs

Gastrovalais et interdiction de fumer: pathétique!

16 nov. 2009

Quelle mouche a donc piqué le président de Gastrovalais, M. François Gessler, en lui faisant pousser un fumeux "coup de gueule" dans son bulletin d'information "Gastrovalais news"? Après avoir compris les véritables enjeux d'une interdiction de fumer dans les établissements publics fermés du canton en ne cautionnant pas officiellement le comité référendaire contre la loi sur la santé, il s'insurge à retardement contre les effets prévisibles d'une décision populaire, certes contraignante, mais indispensable pour protéger la santé de nos concitoyens. Il est pathétique de déclarer que l'interdiction de fumer dans nos cafés et restaurants va faire fuir la clientèle et provoquer d'innombrables fermetures. Son affirmation passe sous silence les véritables causes de ce qu'il nomme la dévalorisation de sa profession. C'est en vérité une gestion trop souvent calamiteuse qui met en danger la survie de nombreux établissements. L'accueil du patron, la qualité du service et le rapport qualité-prix des prestations sont les vrais facteurs qui assurent la fidélité d'une clientèle. Cette bonne constellation s'observe très souvent dans les bistrots de village; leur clientèle l'apprécie et leur saine convivialité préserve leur rôle social. Non, Monsieur Gessler, nos bistrots n'ont nul besoin de recourir à une grève générale pour rappeler à la population la place qu'ils occupent dans la société. Ils sont et resteront des lieux de rencontre très prisés où l'on peut étancher sa soif et se restaurer dans une atmosphère sympathique et désormais saine, puisque sans fumée! Dr Hubert S. Varonier,
par A. Privat-Docent-Université de Genève, Spéc. FMH en pédiatrie + allergologie, président du CIPRET-VS, Crans-Montana