courrier des lecteurs

Chats "indésirables" à Branson

3 déc. 2007

Non, madame Walther, municipale de la salubrité de la commune de Fully, vous ne devez pas inciter les personnes généreuses à arrêter de nourrir les pauvres chats errants! Ces chats ont déjà une vie assez rude, ils sont nés par la négligence et la bêtise humaine. Ils ne doivent pas crever à petit feu comme vous le conseillez. Il y a assez de violence dans notre société actuelle. En outre, grâce à ces personnes humaines qui nourrissent les chats errants, et il y en a dans tous les villages, bon nombre de chats égarés peuvent survivre et retrouvent leurs propriétaires. Mon conseil à ces gens responsables des abandons des autres, au tout premier chat qui arrive à leurs assiettes, il faut demander de l'aide à la commune, aux SPA, aux refuges, aux vétérinaires afin qu'il soit tout de suite stérilisé pour stopper la prolifération et ne pas laisser naître 10, 20, 30 chats sauvages. Ce serait facile que chaque commune soit responsable de ses chats errants et les fasse stériliser. Une petite partie des impôts prélevés sur les chiens suffirait amplement à couvrir ces frais. Francine Poscio, Fondation Chats des rues, Le Bouveret
par Francine Poscio, Fondation Chats des rues, Le Bouveret