courrier des lecteurs

Assez d'impôts

21 janv. 2009

Dans une démarche citoyenne, une association a été créée en vue de lancer un référendum contre la loi sur le tourisme publiée dans le "BO" du 5 décembre 2008. Le référendum doit réunir 3000 signatures d'ici au 15 février 2009. En substance, la motivation qui anime l'association tient à deux éléments de la loi. Tout d'abord, son extrême complication institutionnelle: au haut de l'échelle, une société anonyme dont l'Etat reste actionnaire majoritaire, son capital social n'étant pas défini. Ensuite, les régions touristiques dirigées par une organisation faîtière gérée sous forme d'association. Les art. 11 à 15 répartissent les tâches de l'Etat, des communes, de la société pour la promotion du Valais, des régions touristiques, de l'organisation faîtière des régions enfin. Outre les critères douteux choisis pour délimiter les régions touristiques et face à ce millefeuille indigeste concocté par des technocrates, il convient de mesurer d'ores et déjà les difficultés qui vont surgir en vue d'obtenir le consensus de tous les intéressés. Ensuite, cette "machine à gaz" va coûter fort cher puisque, en plus des 10 millions annuels versés par l'Etat, il faudra trouver plus de 60 millions de francs prélevés en une taxe d'hébergement, en une autre taxe de promotion touristique et, enfin, en un impôt d'incitation sur les résidences secondaires dont les contours sont très flous. Comme le Grand Conseil a refusé d'assortir sa loi de la clause référendaire obligatoire, il incombera dès lors aux citoyennes et citoyens d'engager un véritable débat sur l'opportunité de créer aujourd'hui, en Valais, deux nouvelles taxes et un nouvel impôt sur les résidences secondaires! Il faut donc signer le référendum.
par Pierre de Chastonay, Sierre