courrier des lecteurs

Un Tour de France exemplaire d'intensité et de sportivité

22 juil. 2022

Un enchantement pour son intensité de course, un exemple de loyauté pour tous les sportifs, tous sports confondus. Jonas Vingegaard et Tadej Pogacar nous ont régalés sur ces deux plans. 

Quand Vingegaard gagne une étape et que Pogacar finit deuxième exténué, sa première préoccupation est de venir féliciter le vainqueur avec une tape et une poignée de main. Et quand tous deux se tirent la bourre dans une descente et que Pogacar tombe, Vingegaard s’arrête pratiquement pour attendre son principal rival! «C’est normal, dira-t-il, entre nous il y a beaucoup de respect. De toute façon on s’entend bien et on s’amuse sur ce tour…» 

Après avoir assisté dans le passé à l’arrogance d’un multiple vainqueur du Tour dopé, ce genre de comportement fait du bien. Merci à ces deux jeunes coureurs qui ont animé ce Tour 2022 en ne se faisant pas de cadeaux et avec des attaques à répétition. Et tout cela dans un respect mutuel qui devrait sensibiliser et influencer tous les sportifs du monde. 

par Jacques Pache, Miéville