Courrier des lecteurs

16.04.2021Un Conseil d’État transfiguré

Après cette élection, la perte de la majorité absolue au Conseil d’Etat (durant plus de 140 ans), était prévisible. Cette nouvelle répartition (2+1+1+1) est une évolution positive.

Dans son édition du 29 mars, «Le Nouvelliste» analyse l’échec du PDC notamment par un positionnement trop conservateur et cite le conseiller national Benjamin Roduit, dont le combat en 2021 contre le mariage pour tous a fait certainement plus perdre d’électeurs qu’en gagner. Malheureusement, la plupart des élus PDC au Conseil national ont approuvé «le mariage pour tous». La volonté politique de donner l’accès à la procréation médicale assistée (PMA) aux personnes lesbiennes engendre un gros problème: celui de la filiation. Il est évident que deux femmes ne peuvent pas prétendre être l’une la mère et l’autre le père de l’enfant. Pour contourner le problème, le Parlement n’a donc rien trouvé de mieux que d’effacer tout simplement le «père» du Code civil suisse.

Dans ce combat, le PDC a perdu son positionnement conservateur et ne défend plus les valeurs familiales et morales. Notre Constitution au nom du Dieu tout-puissant nous invite à redécouvrir le sens de la collectivité, de la responsabilité par rapport aux autres et le sens du bien commun. En tant que PDC, je dis non à la destruction de la famille et je vous invite tous à soutenir le référendum lancé par l’UDC «Touche pas à mon père».

Après cette belle élection, une bonne répartition, toutes mes félicitations aux conseillers d’Etat pour cette brillante ascension et cette transfiguration.

Pierre Pralong, 3971 Chermignon-d'en-Bas
Top