17.02.2018Sion 2026 - Nouvelle Constitution

Révision de la Constitution

Faisant suite à quelques avis, je me permets quelques remarques et questions.

«Le Grand Conseil a bien assez de travail» erreur, 260 députés élus ne sont pas nécessaires, seuls les membres des commissions suffisent pour gérer les affaires courantes, les autres sont des auditeurs et leur participation aux travaux des groupes politiques suffit pour l’efficacité du législatif. Je soutiendrai donc la déclaration de M. Neurhor et suivrait l’avis de M. J.-A Dubuis.

Faut-il occuper autant de citoyens et autant de finances pour voir figurer dans notre constitution «l’entrée dans le nouveau siècle, les évolutions ou les bouleversements sociaux, démographiques, écologiques», qu’a connus notre canton? N’y a-t-il que la Constitution qui soit «un objet fédérateur capable de tirer le meilleur des forces vives du canton?» «L’engagement citoyen, donner la parole au peuple», n’est-ce pas la démocratie directe qui permet aux élus de représenter les tendances et les intérêts des électeurs?

Réviser ou rafraichir? La seconde solution est plus rapide, moins chère et sûrement plus efficace, surtout dans le sens où nous voterions simplement pour ou contre un objet. Ainsi lorsque seuls les 51% d’un objet nous conviennent, nous sommes obligés d’accepter les 49% qui nous déplaisent. Si vous répondez comme moi à ces soucis, vous voterez «NON» le 4 mars!

 

Sion 2026

Pour démontrer le résultat de sacrifices et d’efforts consentis durant des années, pour faire connaître la valeur des investissements des parents, des athlètes et des entraîneurs, «oui aux JO». Pour continuer à faire vivre l’esprit de Coubertin, «oui aux JO». Mais non pour le côté commercial démesuré.
De plus, le côté financier est très important. L’art. 36.1 de la Charte Olympique dit: «Le CNO, le COJO et la ville hôte sont conjointement et solidairement responsables de tous les engagements contractés individuellement ou collectivement en relation avec l’organisation et le déroulement des Jeux olympiques, sauf pour ce qui concerne la responsabilité financière de l’organisation et du déroulement de ces Jeux, laquelle sera entièrement assumée conjointement ou solidairement par la ville hôte et le COJO, sans préjudice de toute responsabilité de toute autre partie,…. Le CIO n’encourra aucune responsabilité financière quelle qu’elle soit en rapport avec l’organisation et le déroulement des Jeux olympiques».

Cela signifie que Sion, ville hôte prendra part au déficit. Bien que l’on nous assure que le budget sera respecté, je n’ai rien qui me permette de croire cette affirmation; que l’on me donne un seul exemple concret de ces affirmations et je changerai d’avis.

En conclusion, le jeu en vaut-il la chandelle …? Je réponds, jusqu’à preuve du contraire, non!
 

Top