04.02.2018Séparons encore plus l'école de l'Eglise

Une agente pastorale laïque, qui enseigne entre autres des cours d’éthique et de culture religieuse, a été renvoyée par l’évêque parce qu’elle avait comme conjoint un homme en instance de divorce. Ce renvoi confirme, une fois de plus, que l’Eglise est éloignée de la réalité d’aujourd’hui (comme le décrit si justement le commentaire de Christine Savioz).

Un événement comme celui-ci ne m’étonne pas puisque l’Eglise possède une inertie impressionnante à tout changement. Par contre, ce que je trouve sidérant est que les institutions scolaires laïques, qui emploient réellement cette agente pastorale, soient incapables d’annuler cette cruelle décision. A mon avis, il est urgent de complètement séparer les écoles des églises. J’estime que les enseignements spécifiques aux Eglises (par exemple accompagner les enfants sur le chemin des sacrements) devraient totalement disparaître des écoles publiques.

Par contre, un enseignement de la culture religieuse, qui fait partie de la culture générale, devrait rester dans ces écoles mais être donné d’une manière totalement indépendante des Eglises. Ceci éviterait la répétition de problèmes comme celui-ci.

Top