Courrier des lecteurs

09.06.2019Robot à domicile

Sur un ton enjoué, on nous annonce la naissance d’un robot au service des aînés («Le Nouvelliste» du 8 juin). Un truc plein de vis, de boulons et de connexions, mais qui sait rire et détecter les émotions. D’ici peu, il saura aussi caresser. Un peu froid au début, mais on s’y habituera vite.

Quelle société avons-nous créée pour placer à nos côtés de l’humanisme en boîte? Allons-nous cautionner ce substitut de présence? Si oui, tant pis pour nous. Le prochain pas se fera au chevet de notre dernier soupir quand une main articulée prendra la nôtre en murmurant d’une voix de synthèse: «Viens, passager en partance, rendons-nous à la porte n°5 pour un vol à destination du nirvana. Mais pas de panique: de l’autre côté, t’attendent nos frères androïdes aux ailes appareillées.»

Et nous, devenus aveugles, sourds et muets, nous sourirons aux anges.

Top