Courrier des lecteurs

16.08.2021Retraite: pour un renfort du 1er pilier

La réforme AVS 21 est en discussion au Parlement. Au lieu d’améliorer les rentes AVS, on se dirige vers un relèvement de l’âge de la retraite des femmes. 

Selon l’Office fédéral de la statistique, l’écart salarial non expliqué entre un homme et une femme s’élève à plus de 600 francs chaque mois. En calculant, une femme pourrait perdre plus de 300 000 francs sur toute une carrière professionnelle (600 x 12 mois x 44 ans). Cet argent est perdu pour le ménage, pour les impôts et touche les assurances sociales (moins d’argent dans les caisses et plus de demandes de prestations complémentaires). Le manque à gagner est immense, tant lors de la vie active que lorsqu’une femme arrive à la retraite. 

Soumettre l’égalité salariale à des contrôles stricts avec sanctions est une urgence sociale et, en attendant, il n’est pas question d’augmenter l’âge de la retraite des femmes. Par ailleurs, l’initiative syndicale AVS x 13 exige une 13e rente pour tous les pensionné·e·s. A rappeler que peu de salarié·e·s ont eu un salaire annuel moyen de 85 320 francs pour toucher le maximum AVS de 2370 francs par mois. 

Les syndicats de l’USS invitent la population à manifester à Berne le 18 septembre prochain. Non à une réforme des retraites sur le dos des femmes! Oui à une retraite digne! 

Zufferey Francine, Secrétaire syndicale Unia Valais, 3965 Chippis
Top