Courrier des lecteurs

16.03.2021Respect des minorités, vraiment?

Amusant de lire M. Bregy du «Walliser Bote» dans votre édition du 12 mars nous parler d’ébranler l’unité cantonale avec le risque de perdre le deuxième siège du Haut-Valais pour le Conseil d’Etat. 

Son dernier paragraphe, presque émouvant, sur la défense des minorités nous ferait presque oublier qu’à chaque votation le Haut-Valais vote massivement ultraconservateur en ayant très peu de considération pour les minorités religieuses, sexuelles ou même politiques. Ils votent avant tout NEIN à tout progrès social.

Je veux bien donner ma voix à deux candidats haut-valaisans pour autant que je ressente une réelle volonté d’avancer pour un Valais uni. Pas juste pour défendre la minorité germanophone comme nous semble nous le dire M. Bregy. A entendre certains, le Haut pourrait présenter un entonnoir – du moment qu’il soit d’outre-Raspille – que la population germanophone serait prête à faire front derrière.

Loin de moi l’idée de vouloir encore plus diviser le canton, mais j’aimerais bien que nos amis haut-valaisans défendent avec la même ténacité la représentativité des femmes, de la gauche ou même du Chablais au Conseil d’Etat. Un Chablais qui représente plus de 15% de la population du canton et qui n’a plus de représentant depuis huit ans. Pourtant on ne l’entend pas revendiquer deux sièges pour l’unité cantonale. Je terminerai par rappeler que le Haut-Valais ne représente que 24% de la population et pourtant il réclame 40% des sièges depuis des décennies.

La clé du problème sera de décider qui entre le troisième siège PDC ou le deuxième siège haut-valaisan sera le plus légitime de représenter le canton du Valais.

Vittorio Arrigoni, 1950 Sion
Top