19.03.2018Réforme des PC : on enfonce les plus défavorisés.

Le 15 mars dernier, nos parlementaires au Conseil national ont accepté la réforme des prestations complémentaires à l’AVS et à l’AI. La baisse des prestations est encore à l’ordre du jour pour les plus défavorisés, notamment celles concernant les enfants du bénéficiaire. Seul Mathias Reynard s’est opposé à cette réforme, Viola Amherd s’est abstenue. Tous les autres Valaisans ont voté pour cette réforme, notamment nos représentants d’un parti qui prétend soutenir les familles.

Dans la même session, les parlementaires ont renforcé le dispositif de lutte contre le 1% de fraudeurs, en lui donnant une base légale.

Que les retraités et les personnes à l’AI les plus défavorisés se rassurent, ils devront encore serrer leur budget minimum vital, mais auront moins de risque de se faire considérer comme des fraudeurs ! Je regrette que "Le Nouvelliste" ne rende pas davantage public le vote de nos parlementaires valaisans, plutôt que nous abreuver de stratégie politique.

Top