Courrier des lecteurs

03.06.2021Réchauffement d'origine humaine

Les glaciers fondent, la faute au réchauffement climatique d’origine anthropique, vite de nouvelles taxes pour stopper cette catastrophe! Les gens oublient un peu vite que lesdits glaciers ont toujours fluctué au cours des siècles. Pour ne prendre que les derniers 2000 ans. 

Au début de l’empire romain, il faisait plus chaud qu’aujourd’hui. Les glaciers sont plus courts. On trouve des traces de sols et des arbres vieux de plusieurs centaines d’années sous les glaciers actuels, preuve que la limite de la glace était beaucoup plus haute. Entre 500 et 580, le climat est très froid. 

Par contre, entre 900 et 1150, il fait chaud, les Vikings découvrent le Groenland («Pays vert»).

Entre 1300 et 1380, nouveau coup de froid et avancée des glaciers, avant un réchauffement jusqu’au XVIe siècle. 
Mais en 1550, on recommence à parler des glaciers qui font des dégâts. En 1610, Jean d’Arenthon, évêque de Genève va, à la tête d’une procession, bénir les glaciers de la vallée de Chamonix. Les gens ont peur.

1644: point culminant du petit âge glaciaire, la mer de glace détruit les hameaux du Chatelard et de Bonnenuict. Le maximum de l’avancée des glaciers est enregistré vers 1818-1825.

Le début du XIXe est froid et humide, de nombreux glaciers atteignent le fond des vallées. Des lacs de barrage glaciaires se forment et cèdent, faisant des centaines de morts.

Vers 1850, les glaciers reculent, jusqu’à se retrouver dans leur situation actuelle.

Conclusion: ces flux et reflux permanents au cours des âges dépendent de quantité de facteurs, et le rôle de l’homme dans tout cela est insignifiant.

Une raison de plus de voter non à la loi CO2 le 13 juin! Car cette loi aussi inutile que ruineuse ne va strictement rien changer à l’état de nos glaciers, et de la planète.

Christophe Verdan, 1038 Bercher
Top