courrier des lecteurs

Précision

5 oct. 2011

Comme d'autres journalistes avant elle, Mme Christiane Imsand s'est plu, dans «Le Nouvelliste» du 1er octobre, de prétendre que je fréquente des milieux «d'extrême droite» européens. Cela est faux et mérite d'être rectifié. Mes trois contacts sont parfaitement identifiés: il s'agit de Geert Wilders, dont le parti de la liberté a un programme de centre gauche, de «riposte laïque, un mouvement situé très à gauche de l'échiquier politique et de «Die Freiheit», jeune parti allemand dont le programme est totalement inspiré de celui de l'UDC Suisse. Aucun de ces mouvements n'a jamais été soupçonné de révisionnisme ou d'antisémitisme. Tous sont cependant critiques envers la progression de l'islamisme en Europe et considèrent la démocratie directe telle qu'elle est pratiquée en Suisse comme un modèle de gouvernance idéal.
par Oskar Freysinger, conseiller national et président de l'UDCVR