courrier des lecteurs

L'Alliance de gauche s'engage pour toutes les familles

1 oct. 2012

L'Alliance de gauche s'engage pour que toutes les familles de Sion en ayant besoin trouvent une place de crèche et d'UAPE (accueil parascolaire). Au travers de ses nombreuses questions et interventions sur ce dossier, l'AdG ambitionne également d'améliorer les conditions d'accueil des enfants ainsi que les conditions du personnel qui y travaille. Nous aimerions préciser ci-dessous, quelques éléments concernant ce dossier qui a fait l'objet de discussions lors du débat interpartis du 12 septembre. - La ville a engagé nouvellement un coordinateur des crèches pour la petite enfance, ce qui est une bonne chose. La ville montre, certes depuis peu de temps, qu'il ne faut plus sous-traiter la question des structures d'accueil de la petite enfance à une association, mais que c'est de sa responsabilité de piloter ce dossier politique; - - un postulat a été déposé durant cette législature par Jean-Luc Follonier (PDC) et Juan Carlos Pallara (AdG). Il visait à demander une étude sur les crèches. La municipalité nous a répondu en présentant la situation actuelle et les projets futurs. Selon les auteurs, la situation actuelle dans le cas de la nurserie est la suivante: il y a 40 places de nurserie (4 à 18 mois) pour 30000 habitants soit un taux de 1.3 pour mille. Sierre qui a 38 places pour 16000 habitants offre le double de places/habitant dans un bâtiment conçu à cet effet. Quand on sait que Sion est la seule commune à offrir cette prestation dans la région, tout le monde comprendra que la situation n'est pas satisfaisante ; - - la ville de Sion a construit des nouvelles UAPE à Bramois et, à Saint-Guérin dans une structure provisoire. Si cela répond également à un besoin, cela ne règle pas le problème urgent du manque de place pour les enfants de 4 à 18 mois. Aujourd'hui, pour se garantir une place en nurserie, il est nécessaire d'inscrire son enfant avant même qu'il soit né ; - - la ville projette de réaliser un bâtiment qui pourra offrir 150 places. Au stade d'étude, ce projet sera au mieux réalisé dans plusieurs années. Aucun montant n'a été attribué en 2012 pour la réalisation de cette infrastructure. Depuis deux législatures (huit ans), l'AdG demande à la municipalité d'améliorer l'offre de structure d'accueil pour la petite enfance. Trop longtemps, la municipalité nous a répondu que l'offre était suffisante et adéquate. Or des familles ne trouvaient pas de solutions. Aujourd'hui, si la situation s'est améliorée dans le domaine des UAPE, et alors même que la ville semble prendre conscience de l'enjeu, il est plus que nécessaire d'investir rapidement (budget 2013) pour compléter un nombre de places toujours insuffisantes.
par Pour l'AdG, Florian Chappot, chef de groupe AdG au Conseil général