courrier des lecteurs

De la virginité en politique...

10 déc. 2008

Ainsi donc l'omnipotente et arrogante UDC zurichoise réussit à s'acheter une virginité à bon marché grâce à des politiciens assez complaisants pour pratiquer un toucher en surface et jouer aux apprentis sorciers avec l'un des fondements de toute alliance: la confiance. L'UDC mérite son siège mais a-t-on le droit, au panthéon de notre démocratie, d'absoudre un dangereux récidiviste sous le prétexte qu'il va changer? Les dernières votations nous ont éclairés: le peuple ne se laisse pas manipuler. Ainsi a-t-il choisi l'imprescribilité des actes pédophiles. Deux enseignements pour le citoyen lambda: un clone en vaut un autre et il y a des compromis (sans mauvais jeu de mots) qui valent des divorces. A quand l'élection du Conseil fédéral par le peuple?
par Antoine Abbet, Fribourg