courrier des lecteurs

PME: faciliter la transmission d'entreprises renforce l'emploi

17 févr. 2008

Alors que la fiscalité devrait encourager les entreprises à se développer, à créer des emplois, elle leur met trop souvent les bâtons dans les roues. C'est particulièrement le cas lorsqu'il faut transmettre une entreprise à un successeur. Prenons le cas du patron d'une petite entreprise de construction, père de trois enfants. Suite à son décès subit, l'un d'eux souhaite reprendre l'entreprise. Les deux autres préfèrent au contraire en sortir. Mais cette décision impliquerait de payer des impôts très élevés, auxquels ils ne peuvent faire face. Contraints de rester dans l'affaire, ils ne tardent pas à entrer en conflit avec le successeur, ce qui met l'entreprise et ses emplois en péril. La réforme de la fiscalité votée le 24 février supprime ce piège fiscal et de nombreux autres. Il est urgent d'améliorer la fiscalité de nos PME. Finalement, nous aurons tous à y gagner.
par Paul-André ROUX, député, expert fiscal diplômé