Courrier des lecteurs

08.02.2021Objectif 2-1-1-1

Les citoyens non affiliés à un parti et néanmoins habités d’esprit démocratique ont de quoi s’inquiéter à la lecture des interviews que «Le Nouvelliste» a accordées aux candidates et candidats au gouvernement. 

Il y a deux siècles, Tocqueville le disait déjà: le premier danger de la démocratie est la tyrannie de la majorité. Cela s’applique précisément aux dires du parti majoritaire qui met comme priorité de faire élire ses trois candidats. Certes, le discours de campagne est légitime. Mais pas la vision. 

Pour bâtir notre avenir et celui de nos enfants, nous sommes en droit de nous souhaiter un Conseil d’Etat multipartite, où l’on débat, travaille et décide en s’appuyant sur la richesse des divers courants de pensées des Valaisannes et Valaisans. Notre canton est en plein essor. Le peuple a décidé de se donner une nouvelle Constitution, à laquelle collaborent citoyens et politiciens de toutes tendances. Il est révolu le temps d’un pouvoir organisé en bloc face à une opposition.

Pour une saine démocratie, il y a lieu de plébisciter la formule 2-1-1-1 à laquelle un maximum de citoyennes et citoyens pourront s’identifier. Les scores du premier tour donneront la voie.

Roland Sprenger, 1950 Sion
Top