Courrier des lecteurs

14.09.2019Notre planète

 Il faut arrêter ou du moins tempérer cette panique sur le climat. Il faut également faire attention avec tous les nouveaux scientifiques de 13 à 20ans qui connaissent et savent tout. Regarder et écouter aussi certains vrais scientifiques qui n’ont pas tous le même avis sur le réchauffement climatique. Soyons vigilants et responsables d’accord, mais ne pensons pas que nous allons sauver (nous les Suisses) la planète (ou le monde) tout seuls. Sachez aussi que la Suisse est dans le peloton de tête en matière de protection de l’environnement.

Regardez certaines contrées, dans des pays comme l’Inde, l’Afrique ou l’Asie, avec des rivières et des fleuves où l’on ne voit même plus la couleur de l’eau tellement elle est recouverte de détritus et d’objets polluants de toute sorte ainsi que de nombreuses décharges sauvages. Regardez également certains bidonvilles où les égouts sont à ciel ouvert… et ces contrées sont bien plus peuplées que notre petite Suisse.
La coordination sur les réflexions et l’agenda des opérations à entreprendre doivent être faits au niveau mondial avec un calendrier pour chaque pays en fonction de son état de pollution et de son impact sur la modification du climat. 

Dans notre réflexion, pensons aussi que des périodes glaciaires peuvent revenir et ne pensons pas à 2025 ou à 2050, mais raisonnons selon l’évolution du climat sur des périodes de 10000 à 100000 ans!

Arrêtons donc avec ces taxes dont on ne sait pas où va cet argent et qui pénalisent de nouveau les classes moyennes et défavorisées. 

André Guex, 1920 Martigny
Top