Courrier des lecteurs

15.09.2021Majorité, vraiment?

Nous ne pouvons que constater une inversion depuis quelques années: les minorités numériques LGBTQ+ sont amplifiées, louées, devenues des intouchables grâce aux médias, à certains politiciens, tandis que l’immense majorité numérique, hétérosexuelle comme on doit le préciser actuellement, se tait et n’ose plus s’exprimer puisqu’elle ne peut être qu’homophobe, intolérante, etc.

La majorité numérique réclame aussi la liberté d’expression, la visibilité, la reconnaissance d’autrui: alors réveillons-nous, sortons de cette torpeur et votons non au «mariage pour tous», car il ne peut y avoir mariage qu’entre un homme et une femme!

Blanchut Brigitte, 1963 Vétroz
Top