courrier des lecteurs

Lettre de la jeunesse aux Bacounis

22 nov. 2022

Chers Bacounis, Le 27 novembre, notre commune se verra confrontée à un véritable choix de société. Ces dernières semaines, les jeunes de ce village se sont engagés afin d’aider la population à faire le meilleur choix pour l’avenir de notre commune que nous aimons profondément. 

Face à nous, soit le mariage d’amour avec le Val d’Hérens avec qui nous partageons notre histoire, nos sociétés et nos familles; soit le mariage précipité avec Sion, la capitale, avec qui nous partageons peu, si ce n’est une frontière. Pour la jeunesse, le choix est clair: nous nous sentons hérensards et c’est vers la vallée que nous voulons nous tourner. 

En effet, si nous n’avons aucun ressentiment contre les citoyens de Sion, nous ne pouvons pas consentir que notre village pour lequel nous nous battons devienne un énième quartier dortoir de la capitale où nous ne nous connaîtrons et ne nous côtoierons plus. 

En revanche, nous sommes convaincus qu’une commune du Val d’Hérens est la seule bonne solution à long terme et que la fusion hérensarde représente une opportunité historique de redynamiser notre vallée. Pour nous, rejoindre Sion, c’est condamner le Val d’Hérens à devenir une banlieue délaissée. 

Enfin, l’engagement de la jeunesse dans cette campagne est aussi une promesse, celle de s’engager pour que la commune de Vex continue de vivre et pour que la fusion du Val d’Hérens devienne bientôt notre réalité. Si l’avis de chacun doit être respecté, c’est nous, jeunes adultes ou citoyens avec des enfants, qui serons le plus impactés par cette décision du 27 novembre. Nous espérons que vous nous entendrez et soutiendrez l’avenir auquel nous nous sommes destinés.

par Le collectif des jeunes de Vex, par Jean-Vincent Moix