Courrier des lecteurs

20.03.2018Les économistes n’aiment pas la démocratie

Les économistes, pour affirmer leur emprise et éteindre tout débat, ont cru possible de se détacher entièrement de la politique et du droit. Ils ont prétendu pouvoir construire une physique sociale, hors de tout lien avec le réel. Ils n’ont fait que transformer l’économie en une religion moderne, avec son paradis et son enfer, ses prêtres et son Inquisition.


Mais le réel a fini par les rattraper. Ils ont bricolé un mélange entre certaines hypothèses réalistes et des éléments de leur monde imaginaire et sont revenus vers la politique et le droit, qu’ils ont voulu réinvestir de leurs croyances. C’est ici qu’ils se sont transformés en chantres de tout ce qui peut limiter l’exercice de la démocratie, priver la souveraineté populaire de sens et de contenu.

Pour autant, leur discours n’a pas gagné en efficacité. La politique économique menée par ceux que l’on nomme les économistes continue, année après année, à engendrer crises, faillites et autres désastres.

Top