Courrier des lecteurs

06.11.2019Le Valais: une république bananière

Sacrifier nos plus vieux et beaux bouquetins, la fierté de nos Alpes, sur l’autel du tire-pipe pour la gloire et l’ego démesuré de riches collectionneurs de trophées qui se croient tout permis, quelle honte! On se croirait quelque part en Afrique où ces pratiques sont monnaie courante. 

Je ne nie pas que la régulation du cheptel de montagne est une nécessité pour maintenir un équilibre sain entre l’homme et la nature, mais ne devrait-on pas confier cette tâche à nos chasseurs? En outre, la réaction du chef de Service de la chasse à ces pratiques m’a laissé sans voix. Et il y a fort à parier que dans ces aventures, organisées par des agences étrangères, il y a des gens de chez nous qui s’en mettent plein les poches. Le Valais et son tourisme ont une autre image à donner. 

Jacques Besse, 3968 Veyras
Top