Courrier des lecteurs

19.11.2020Le chemin de l'enfer...

… est pavé de bonnes intentions! Voilà la réflexion que m’inspire l’initiative «Entreprises responsables», soutenue par tous les bien-pensants de la République. 

Cette initiative n’a qu’un but: la judiciarisation de l’économie privée. Quel entrepreneur n’a pas le respect des lois et des personnes? On veut imposer de nouvelles règles, alors que la complexité existante des lois et des règlements nuit déjà à la création d’entreprises nouvelles, et donc d’emplois.

Il me vient à l’esprit une probabilité vraisemblable si l’initiative est acceptée. Vous voyez le PDG de notre plus belle multinationale suisse, Nestlé, être poursuivi devant les tribunaux vaudois parce qu’un des responsables d’une des 300 usines de la firme s’est mal conduit vis-à-vis d’une collaboratrice? Que se passera-t-il, alors que les deux tiers des actions de Nestlé sont détenus par des fonds anglo-saxons? Les actionnaires majoritaires n’auraient qu’une décision à prendre: déménager le siège social aux USA, par exemple, afin de réaliser d’énormes économies sur les salaires et d’éviter bien des complications juridiques.

Les initiants et leurs suiveurs n’ont pas conscience qu’ilsmettent en danger, par idéologie, la place économique suisse. Les citoyens responsables voteront non le 29 novembre.

Jérôme Monnat-Roh, 1912 Leytron
Top