Courrier des lecteurs

27.05.2021Le bébé et l’eau du bain

Les deux initiatives anti-pesticides focalisent toute l’attention et éclipsent un autre objet de votation aux enjeux primordiaux: la loi sur le CO2. Le risque d’amalgame existe. Il serait catastrophique que l’opposition aux initiatives emporte avec elle la loi sur le CO2, capitale pour faire un premier pas dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Vous toutes et tous qui allez voter 2 x non aux initiatives sur l’agriculture, ne jetez pas le bébé avec l’eau du bain! Ne déposez pas un troisième non contre la loi sur le CO2: elle est indispensable pour mettre notre pays sur les rails de la lutte urgente contre les ravages climatiques et pour que nos descendants puissent jouir de conditions de vie encore supportables.

Certains craignent pour leur porte-monnaie. Qu’ils n’oublient pas que cette loi est dotée d’un mécanisme extrêmement intelligent, juste et social de redistribution à toute la population d’une grande partie des taxes qui seront perçues, le solde étant affecté à des mesures efficaces pour le climat.

Il nous reste neuf ans pour atteindre l’objectif auquel nous nous sommes engagés dans le cadre des Accords de Paris. Si cette loi est refusée, il faudra plusieurs années pour en préparer une nouvelle, et on ne voit pas très bien avec quelle majorité! Je veux croire en la sagesse du peuple suisse, qui comprendra son intérêt supérieur à voter oui à la loi sur le CO2.

Philippe Biéler, ancien conseiller d'Etat, 1613 Maracon/Saint-Luc
Top