Courrier des lecteurs

22.01.2018La peur au ventre

Il ne se passe pas une seule émission de la RTS qui ne nous prévienne du danger de l’acceptation de l’initiative No Billag. De quoi tout ce petit monde a-t-il peur? Il n’y a aucun rapport entre le budget qui est alloué à la RTS et la qualité des émissions présentées toutes orientées à gauche. Des reprises à n’en plus finir, des séries qui n’ont rien d’original, des sujets traités avec partialité et j’en passe.

Au lieu de s’affoler et d’attiser la peur en nous annonçant la fin de la RTS, ce dont je doute, ne serait-il pas plus intelligent de proposer du changement car il faut tout de même reconnaître qu’un grand pourcentage de téléspectateurs en a ras le bol.

Ce matraquage médiatique, sans que la parole soit donnée à tous en est un signe. Il y a plus, la RTS se permet de cautionner en accordant un temps d’antenne important à des violeurs de domicile qui pénètrent dans des locaux privés sans aucune autorisation. Ce n’est qu’un signe, mais il y a tout lieu de croire qu’il y a plus d’intérêts pour un chat écrasé que pour la maltraitance d’enfants. La barre de l’information est placée à ras les pâquerettes.

Le temps de parole entre ceux qui sont pour l’initiative et ceux qui sont contre est très mal réparti. Au prochain TJ un nouvel argument massue sera certainement trouvé; la peur au ventre!

Perraudin Dominique, 1934 Bruson
Top