Courrier des lecteurs

25.05.2018La nouvelle loi sur les jeux d'argent, retour en 1950?

Cette loi se confronte aux défis du monde virtuel et la première réponse que l’on apporte c’est l’interdiction. En effet, les jeux d’argent et paris sportifs en ligne des plateformes étrangères seront bloqués. Ainsi un site de casino en ligne respectant les mêmes conditions qu’un casino physique suisse serait jugé illégal uniquement de par son caractère étranger. En poursuivant ce raisonnement, nous n'aurions accès, entre autres, ni aux sites de commerce en ligne type Amazon, Zalando, ni aux services bancaires type Paypal.

Cette loi est faite par des personnes qui pensent qu’il suffit d’interdire pour que les gens changent leurs habitudes. Ces joueurs ont joué pendant deux décennies sur une offre illimitée à l’étranger, maintenant ils ne devraient jouer que sur 3 plateformes suisses? Vouloir bloquer des sites étrangers poussera simplement les gens à contourner ce blocage pour jouer sur leurs sites préférés.

Internet a réussi l'exploit de faire coopérer des individus sans regard de leur provenance. Il est donc plus intelligent de vouloir coopérer avec ces sites étrangers pour les taxer, ces sites sont même d’accord de le faire! Mais la loi actuelle ne le prévoit pas, elle ne veut qu’interdire. Cette loi c’est un peu: les jeux d'argent, c'est mal; mais si on dépense sur une plateforme suisse, alors ça va. Voilà pourquoi je dis non à la nouvelle loi sur les jeux d'argent!

Rudaz Marie-Cathrine, 1950 Sion
Top